Archive pour la Catégorie 'denutrition'

L’alimentation des aînés

Contrairement aux idées reçues, les besoins nutritionnels ne diminuent pas avec l’âge. Même une diminution de l’activité physique ne doit pas donner lieu à une réduction des apports énergétiques. En effet, le vieillissement des organes fait que les nutriments sont moins bien assimilés ; ce qui justifie pleinement le maintien d’une alimentation suffisante.
Si l’apport calorique est insuffisant, cela peut engendrer des carences nutritionnelles, une perte de poids mais aussi une dénutrition en particulier quand les apports en protéines sont insuffisants.

L'alimentation des aînés dans alimentation Ainé

Les difficultés pouvant apparaitre avec l’âge :
- Difficulté à mastiquer (perte des dents, prothèse dentaire inadaptée provoquant des douleurs à la mastication)
- Risque de déshydratation accru du fait de la difficulté à ressentir la sensation de soif
- Manque d’appétit (perte du goût, isolement social, difficulté à faire les courses, à cuisiner, certains médicaments coupent l’appétit…)
- Elimination de certains aliments pouvant devenir difficile à mastiquer : viande par ex.
- Apparition de certaines maladies comme le diabète, l’HTA, le cholestérol (à savoir qu’à partir de 70 ans on ne considère pas cela dangereux) qui peuvent pousser à des régimes sévères, des pertes de mémoire (l’ainé ne sait plus s’il a mangé ou pas) ou encore la maladie d’Alzheimer qui modifie le comportement alimentaire
- Sédentarité (qui peut réduire l’appétit et engendrer une fonte musculaire)
- Douleurs articulaires qui peuvent être amplifiées du fait d’un surpoids ou d’une obésité

Les grandes règles :
- Faire ses 3 repas équilibrés par jour et un goûter
               o Un petit déj composé d’une boisson, d’un produit laitier, d’un féculent, d’un fruit, d’un peu de MG et de sucre, +/- de la chair
               o Un déjeuner et un diner composés de féculents, légumes verts, de viande, poisson ou œuf, de fruit et de produit laitier
               o D’un gouter : fruit, laitage, +/- féculent (biscuit), boisson
- Varier son alimentation
- Prendre son temps pour manger (20 minutes minimum) dans une ambiance calme, dresser la table, même si on est seul
- Saler modérément sans supprimer le sel (même en cas d’HTA)
- Donner du gout aux plats (renforcer en épices)
- Adapter les textures à ses capacités masticatoire (viande hachée, poisson émietté, œufs à chaque repas)
- Boire régulièrement en petite quantité tout au long de la journée et un peu pendant les repas (même si on n’a pas soif : eau, thé pays, potage, lait, jus…), 1,5 à 2 litres. Limiter la consommation de boissons sucrées (soda, jus…) et excitantes (thé, café)
- Se peser régulièrement (une perte de poids ou une perte d’appétit sur plusieurs jours doit alerter la personne ou l’entourage, consulter son médecin traitant)
- Ne pas faire de régimes stricts (qui peuvent accentuer une dénutrition ou encore couper l’appétit)
- Faire ses courses régulièrement ou se faire aider, de même que pour la confection des repas
- Si trop difficile de faire à manger, faire appel au portage de repas à domicile ou à une aide ménagère
- Bouger chaque jour en fonction de ses capacités, cela stimule l’appétit !

 

Isabelle LENGHAT

Diététicienne nutritionniste

Port : 0696 97 34 74

Les produits laitiers, pourquoi en consommer?

Ce sont les principales sources de calcium qui permettent d’assurer la solidité osseuse et ainsi prévenir l’ostéoporose et ses conséquences (fractures). Ils apportent aussi des protéines animales, ce qui est intéressant, surtout si vous consommez peu de viande, de poisson ou d’œufs. 

Les produits laitiers, pourquoi en consommer? dans adolescent

La consommation recommandée est de 3 (adultes) à 4 portions/jour (enfants, adolescents, personnes âgées, femmes enceintes).

Lesquels choisir ? 

Alternez donc lait, fromages et laitages tout au long de la journée.

Pour le lait, choisissez le ½ écrémé.

Pour les fromages, alternez-les, car leur teneur en calcium et en matières grasses est très variable (les fromages à pâte dure sont plus riches en calcium mais aussi plus gras, les fromages fondus et à tartiner sont en général riches en graisses et pauvres en calcium). Un conseil pour faire le bon choix : lisez les étiquettes et comparez !

Privilégiez les crèmes desserts et les flans maison ; avec une recette bien équilibrée ils seront moins gras et sucrés que ceux du commerce. Si vous en achetez, comparez leur valeur nutritionnelle.

Pour les yaourts, évitez ceux au lait entier et faites attention aux préparations laitières qui ne portent pas la mention « yaourt » mais qui y ressemblent comme deux gouttes d’eau et qui sont parfois très grasses. Encore une fois, regardez les étiquettes et comparez !

Evitez également de ne consommer que des laitages écrémés ou allégés en matières grasses, pensez que ces dernières vous apportent également des vitamines qui serviront à fixer le calcium (vitamine D en particulier). Par exemple, si vous consommez du lait écrémé, prenez des yaourts au lait partiellement écrémé.

Lire la suite de ‘Les produits laitiers, pourquoi en consommer?’

Surpoids ou obésité?

Pour le savoir, c’est tout simple, il suffit de calculer son IMC (Indice de Masse Corporelle).
IMC = Poids (kg) / Taille (m)²

Le résultat trouvé correspond à une catégorie :
- inférieur à 18 : insuffisance pondérale
- entre 18 et 25 : poids normal
- entre 25 et 30 : surpoids
- au delà de 30 : obésité

NB : Cette formule est uniquement valable pour les adultes jusqu’à 70 ans. Pour les enfants et adolescents, se reporter aux courbes de corpulence dans le carnet de santé. Elle a également ses limites car elle ne tient pas compte de la masse musculaire.

Par exemple, vous pesez 65 kg pour 1,57 m.
IMC = 65/1,57X1,57 = 26,37
Vous êtes en supoids

Pour plus d’information, rapprochez vous d’un diététicien nutritionniste ou de votre médecin traitant.




La Bulle, Kfé Parent |
antiseptique |
Coeur à coeur |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Cialis Super Active Prix
| Prevent ejaculation
| LA NATURALEZA : Les bienfa...